Centrafrique : l’opposition ne reconnait pas la réélection du président Touadéra


président Touadera

Bien que la cours ait validé lundi dernier la victoire du président Touadéra, la coalition de l’opposition n’a pas du tout été convaincue. Elle ne reconnait toujours pas sa réélection. Alors, elle continue dans sa lancée de contestation.

D’après le verdict de la Cour constitutionnelle, le président Touadéra a triomphé du premier tour de la présidentielle du 27 décembre dernier. Il s’est imposé avec 53,16% des voix contre 21,69% pour son adversaire direct Anicet Georges Dologuélé. Un contre sens donc aux demandes des opposants de la coalition COD 2020 qui espéraient une annulation du scrutin.

Une absence de légitimité pour le président Touadéra

Selon Nicolas Tiangaye, le porte-parole de la coalition COD 2020, la cour n’a pas examiné avec minutie les différentes requêtes qui lui ont été soumises. Elle aurait donc agit avec partialité en confirmant la victoire du président Touadera. Aussi, le fait que 65% du corps électoral ait été privé de vote, discrédite également sa victoire.

Et pour justifier ses dires, la coalition entend exhiber dans les prochains jours les différentes preuves qu’elle a à sa disposition. Ce qui devra éclairer la lanterne de plus d’un. « Nous allons faire un mémorandum et rendre public les preuves qui ont été annexées à nos recours », a fait savoir le porte-parole.

Une ouverture à collaborer

Le président Toudéra, pour sa part entend œuvrer en parfaite symbiose avec tous les centrafricains. Ceci dans l’unique but de consacrer le développement et la paix en Centrafrique. Car l’heure est plus que jamais propice à la reconstruction du pays. « Je tends la main à tous nos compatriotes pour la réconciliation pour que nous puissions ensemble travailler pour notre pays », avait-il déclaré.

« Nous ne refuserons pas les discussions sur l’avenir de notre pays », a laissé entendre Nicolas Tiangaye en ce qui concerne la main tendue du président réélu. Toutefois, la COD 2020 exige certains préalables. Il s’agit particulièrement de la clarification d’une certaine assimilation de la COD 2020 aux rebelles de la CPC.

Lire aussi : CENTRAFRIQUE : FAUSTIN-ARCHANGE TOUADÉRA TEND LA MAIN À SES ADVERSAIRES

Pas de commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.