Crise sécuritaire au Burkina Faso: le président Kaboré en très mauvaise posture


Crise sécuritaire au Burkina Faso: le président Kabore en très mauvaise posture

Ces derniers jours au Burkina Faso, le président Kaboré semble de plus en plus acculé face à la tournure des évènements dans son pays. Il se voit donc obliger de gérer simultanément plusieurs fronts. En gros, une situation assez délicate qui pourrait facilement lui couter son poste.

D’un côté, le président Kaboré est confronté aux attaques djihadistes qui déstabilisent sérieusement son pays. D’un autre, il subit le mécontentement des populations qui ont ras-le bol des carnages des groupes terroristes. Comme si cela ne suffisait pas, certaines relations diplomatiques pourraient en pâtir. Autant de problèmes auxquels le président Kaboré doit apporter des réponses au plus vite. Hier jeudi 25 novembre 2021, le président du Faso a adressé un message fort à la Nation.

D’importantes mesures annoncées par le président Kaboré

Dans son adresse à ses concitoyens, le président Kaboré, a surtout insisté sur le fait qu’il soit urgent pour tous les burkinabé d’améliorer leurs capacités d’adaptation face à cette situation déplorable. Ceci en référence au drame d’Inata survenu le 14 novembre et la multiplication des attaques contre les positions des Forces de Défense et de Sécurité à Foubé et à Thiou.

Le président Kaboré promet faire preuve de fermeté dans cette affaire. Pour la cohésion, de la discipline et de l’efficacité de nos Forces de Défense et de Sécurité, les fautifs devront faire face à leurs responsabilités.

« L’enquête administrative que j’ai instruite sur Inata, qui sera achevée le mardi prochain, nous tirerons toutes les conséquences disciplinaires et engagerons les poursuites judiciaires appropriées. Il en sera désormais ainsi, dans l’intérêt supérieur de la Nation et pour le succès et la gloire de nos Armes », a-t-il déclaré.

Faire preuve de discernement

Quant à la grogne des populations sur la question liée à la crise sécuritaire dans le pays, le président Kaboré s’est montré très compréhensif et à l’écoute de leurs revendications. Il estime d’ailleurs que celles-ci sont légitimes quand on se réfère aux circonstances. « Oui, j’ai compris votre message qui nous invite à un changement de paradigme », a-t-il affirmé.

« En ma qualité de Président du Faso, je voudrais inviter les uns et les autres à savoir raison garder et à ne surtout pas croire que c’est en cassant le thermomètre qu’on guérit de la fièvre ». Et d’enchainer, « j’invite notre vaillante jeunesse à faire preuve de discernement, de vigilance et de retenue, en se démarquant de tous les vendeurs d’illusions qui veulent saper les fondements de notre Nation ».

Contre la grosse gangrène qu’est la corruption, une opération mains propres sera effective dans les jours à venir. Elle aura pour objectif de vider tous les dossiers pendants de corruption et éclaircir toutes les affaires qui polluent le quotidien des Burkinabè.

Pour ce qui est de la réorganisation des Forces armées nationales, de grands changements seront bientôt perceptibles. « Pour atteindre l’efficacité maximale, la solidarité de toutes les composantes de nos Forces armées nationales est indispensable et exige la présence effective et active des chefs militaires sur le théâtre des opérations, aux côtés de la troupe », a indiqué le président Kaboré.

Lire aussi: CONVOI DE L’ARMÉE FRANÇAISE BLOQUÉ: LE GOUVERNEMENT BURKINABÈ CLARIFIE LA SITUATION

 

El Professor

Pas de commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.