Burkina Faso: Lassina Zerbo à la reconquête de la confiance des populations


Lassina Zerbo

Nommé il y a quelques jours dans un contexte socio-politique très mouvementé, Lassina Zerbo le nouveau chef du gouvernement ne tarde pas à prendre ses marques. Il s’est illustré hier mercredi 15 décembre à travers son premier conseil des ministres. L’objectif principal pour lui, était de poser les bases de ses futures actions et de rassurer les burkinabé qui attendent beaucoup de la nouvelle équipe gouvernementale.

Composée de 25 membres, dont 23 ministres et 2 ministres délégués, le nouveau gouvernement s’investir corps et âme pour répondre au défi sécuritaire que traverse le pays. Soulignons que la nomination de Lassina Zerbo est intervenue à la suite de la démission de l’ancien premier ministre Christophe Dabiré.

Des solutions concrètes contre l’insécurité

Selon le premier ministre Lassina Zerbo, plusieurs priorités vont retenir son attention dans les prochains jours. Celles-ci vont en principe permettre d’apporter des réponses satisfaisantes aux demandes des populations dans les plus brefs délais. Il s’agit notamment de la question sécuritaire et celle liée à la crise alimentaire qui s’annonce.

« La question essentielle, c’est la question sécuritaire. Il ne s’agit pas de présenter les problèmes, mais d’apporter les solutions », a précisé Lassina Zerbo. Pour en venir à bout de cette insécurité grandissante dans ces premiers trente jours, Lassina Zerbo entend prendre le taureau par les cornes.

Concrètement, des discussions seront immédiatement menées avec les ministres de la sécurité et de la défense pour trouver des solutions pertinentes et de surcroît efficaces.

Un vibrant appel de Lassina Zerbo

Pour Lassina Zerbo, cette bataille contre le terrorisme ne peut être gagnée sans l’implication entière du peuple. Il faut assurément une nion de tous les fils et filles du pays. « J’en appelle à la cohésion, à la tolérance, au pardon pour que l’on puisse s’unir parce que c’est à l’unisson que nous pourrons vaincre ou être mieux engagés contre le terrorisme », a déclaré Lassina Zerbo.

Quant à l’opposant Eddie Komboïgo, une nouvelle stratégie doit être déployée vis-à-vis des terroristes. C’est-à-dire une démarche de négociation au-delà de l’option militaire. Alors il serait judicieux pour le nouveau gouvernement de réorienter les objectifs en la matière.

Quoi qu’il en soit l’opposition veille au grain et espère de véritables solutions. Elle est même prête à aller jusqu’au bout de ses actions pour défendre la protection des populations.

« Je ne ménagerai aucun effort. Il faut continuer l’œuvre entamée et être à l’écoute de tout le peuple et on essayera de contacter toutes les composantes pour que l’on puisse simplement nous comprendre et gagner la confiance du peuple », a tenu à rassurer Lassina Zerbo.

Lire aussi: CRISE SÉCURITAIRE AU BURKINA FASO: LE PRÉSIDENT KABORÉ EN TRÈS MAUVAISE POSTURE

 

El Professor

Pas de commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.