sondage sur la lutte anti terroriste au Togo : véritable satisfecit des citoyens


sondage sur la lutte anti terroriste au Togo : véritable satisfecit des citoyens

la lutte anti terroriste au Togo s’intensifie. En effet depuis 2018, la menace terroriste  est confinée au Sahel. Elle se répand vers les pays côtiers de l’Afrique de l’Ouest. Dans la province du Boulgou au Burkina, proche de la région des savanes du Togo une attaque a été perpétrée. Pour l’heure, le Togo est indemne. Ce qui réjouit sa population, confirme un sondage.

Afin de faire face à cette menace, le gouvernement togolais a adopté plusieurs mesures. S’intéressant à la lutte anti terroriste au Togo, un sondage a été réalisé. Une satisfaction des togolais ressort de ce sondage d’opinion Way.

la lutte anti terroriste au Togo, une satisfaction incontestée dans l’opinion

« Les Togolais se disent satisfaits à 81% des mesures prises par le gouvernement dans la lutte contre le terrorisme». Cette satisfaction est le fruit des efforts des autorités dans la lutte anti terroriste. Parmi les efforts de lutte, on cite la création du Comité interministériel de prévention et de lutte contre l’extrémisme violent. Il est créé le 15 mai 2019. Mécanisme non-militaire, le CIPLEV vient compléter les mesures prises par le Togo depuis 2017 pour prévenir l’extrémisme violent sur son territoire.

A cela, s’ajoutent le renforcement de la coopération et la collaboration entre l’administration, les forces de défense et de sécurité.

Cette lutte s’est manifestée par la mise en place des check-points et patrouilles mobiles dans le nord du pays. L’Etat togolais a, par ailleurs, lancé, en septembre 2018, l’opération Koundjoare dans la région des Savanes avec plus de 700 soldats.

Pour l’heure, le Togo n’a pas encore connu d’actes terroristes sur son territoire. Ce qui pousse la population à exprimer sa satisfaction. Toutefois, ce sentiment doit être relativisé.

lire aussi :https://linvestigateurafricain.com/le-sommet-du-g5-sahel-enjeux-et-defis/

Les autorités doivent veiller aux grains

En matière de lutte antiterrorisme, une satisfaction n’est jamais totale. La raison est toute simple. « La criminalité zéro » n’existe pas.

Les mesures prises dans la lutte anti terroriste au Togo paraissent innovantes. Mais, elles doivent être soumises au test de la réalité. L’extrémisme violent est une menace nouvelle pour les pays côtiers de l’Afrique de l’Ouest. Par conséquent, les expériences de prévention à partir desquelles des enseignements pourraient être tirés sont limitées en nombre.

D’ailleurs, le sondage fait ressortir que cette lutte anti terroriste au Togo  ne fait pas partie des principaux enjeux. Elle est placée en 10e position des enjeux les plus importants aujourd’hui dans le pays.

Plusieurs facteurs de vulnérabilité existants au Togo pourraient être exploités par les groupes extrémistes violents pour s’infiltrer sur le territoire.

En tant que nébuleuse, le terrorisme mérite une bataille plus ardue. Toutefois, les autorités togolaises qui sont à féliciter doivent redoubler de vigilance.

Pas de commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *