Centrafrique : 600 instructeurs russes en appui aux Faca


Centrafrique : 600 instructeurs russes en appui aux Faca

Les Faca (Forces Armées Centrafricaines) pourront bénéficier très bientôt des connaissances militaires des instructeurs russes. Ceux-ci ont été conviés par les autorités centrafricaines pour former et améliorer les capacités au combat des Faca. Une initiative qui devrait œuvrer à la reconstruction effective de l’armée.

Depuis décembre dernier, la Centrafrique a été farouchement confronté à une insécurité dirigée par la coalition des groupes rebelles. Ces derniers ont paralysé pendant un bon moment la vie des populations avant une reprise de contrôle par les Faca appuyés par les russes.

Une assistance nécessaire des instructeurs russes aux Faca

Pour pouvoir apporter cette aide précieuse aux Faca, la ministre de la Défense nationale et de la Reconstruction de l’armée a d’abord notifié son intention au conseil au Conseil de sécurité des Nations unies. Une démarche en conformité avec la résolution du Conseil de l’ONU, en vigueur depuis décembre 2013.

Les 600 instructeurs russes requis pour les Faca seront déployés sur le terrain de manière stratégique. Une partie, soit 200 instructeurs russes seront au service de la police. Les 400 restants seront répartis en part égale entre la gendarmerie nationale et les Faca. De quoi mettre tous les bataillons à niveau.

Une efficacité accrue

Avec ces instructeurs russes supplémentaires, les autorités centrafricaines s’attendent à mener à bien les prochaines opérations de reconquête des villes encore aux mains des groupes rebelles. Outre cela, il s’agit de sécuriser de manière définitive le pays et permettre un véritable retour à la normale.

Certaines personnes voient dans cette officialisation de la présence des instructeurs russes dans le pays une stratégie d’anticipation de la part du gouvernement. Car les instructeurs russes sont déjà présents en très grand nombre en Centrafrique. Ils sont d’après les indiscrétions environ 2 000.

No Comment

Leave a reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *