Côte d’Ivoire : routes, ponts, réseaux…, l’image du pays changée grâce à Alassane Ouattara


L’image du pays changée grâce au président ADO

L’image du pays est changée grâce au président ADO. Depuis que le président ADO (Alassane Ouattara) est au pouvoir, le domaine des infrastructures a connu un essor considérable. Il faut être de mauvaise foi pour le nier, au regard des multiples chantiers engagés depuis 2011.

Président ADO, homme de progrès

En effet, depuis 2011, 25 ponts et échangeurs ont été construits dans plusieurs villes du pays. D’autres sont en cours, notamment le 4ème pont d’Abidjan. Ce chef d’œuvre de 7,5 kilomètres traversera plusieurs communes telles qu’Attécoubé, Adjamé. Il reliera la commune populaire de Yopougon et celle des affaires du Plateau, en enjambant la lagune Ebrié.

De plus, l’une des principales attractions dans ce domaine des infrastructures est la construction du métro d’Abidjan. Ce projet de réseau ferroviaire de transport urbain de type métro desservira l’agglomération d’Abidjan du nord au sud. C’est par la commune d’Anyama jusqu’à la commune de Port-Bouët. Aussi, ce métro passera par le quartier central des affaires du Plateau. Le coût de ce projet est estimé à 329 milliards de FCFA (500 millions d’euros). Cette initiative très ambitieuse est voulue par le président ADO ( Alassane Ouattara), pour réduire les embrouillages dans la capitale ivoirienne.

19 170 kilomètres de pistes rurales ont été relookées en 2019

Le porte-parole du gouvernement ivoirien, Sidiki Tiémoko Touré, a présenté mercredi le bilan de la mise en œuvre du programme social du gouvernement. Au cours d’une conférence de presse, il a fait le point sur les projets réalisés dans le domaine des infrastructures. C’est toujours dans le cadre du PSGOUV. Selon le ministre Sidiki Touré, le programme d’entretien routier a permis de reprofiler 19 170 kilomètres de pistes rurales au total, de janvier 2019 à fin juin 2020. Cela correspond à 1389 itinéraires, précise-t-il.

Sur ce registre, plusieurs routes ont été bitumées ou aménagées sous le Président ADO. Il s’agit notamment des routes Danané-Frontière Guinée (47 km, ouest), Bonoua-Doropo-Frontière Burkina (91 km, nord-Est), Odiéné-Gbéléban-Frontière Guinée (72 km, nord-ouest). Le gouvernement a, également, renforcé la route Bouaké-Katiola-Niakara-Ferké, pour les sections Bouaké-Kanawolo (124,7 km) et Kanawolo-Ferké (95,5 km). C’est du sud jusqu’au nord du pays. Ce projet de réfection de la route Bouaké-Katiola-Niakara-Ferké devrait se terminer avant fin 2020. Deux nouveaux ponts, notamment le pont de Douagué dans le Tonkpi et celui de Kouroukoro dans le Worodougou, ont été construits au 1er semestre 2020. Il s’agit des ponts construits respectivement dans l’ouest et dans le nord du pays.

CAN 2023

La Côte d’Ivoire accueille la Coupe d’Afrique des Nations édition 2023. Pour ce rendez-vous, les autorités ont décidé de mettre les grands moyens. Ainsi, plusieurs stades sont entrain d’être construits sur des architectures qui peuvent rivaliser avec les stades européens. Certains sont même déjà terminés. Il s’agit notamment du stade Olympique d’Ebimpé, situé dans la commune d’Anyama, au nord d’Abidjan. La construction de ce stade d’une capacité de 60 000 places a débuté en 2016.

Plusieurs stades et infrastructures sportifs sont en cours de réalisation grâce au président ADO. On peut mentionner la construction du stade de Yamoussoukro achevée à 50%. Les stades de San Pedro et Korhogo sont en chantiers. Il faut faire remarquer que pour ces deux stades, les travaux ont été longtemps à l’arrêt en raison de la Covid-19.

Au dehors du domaine sportif, les réalisations du président ADO sur le plan des infrastructures sont multiples. On peut citer, entre autres, la construction d’une grande bibliothèque à Abidjan et le relookage des tours A, B, C et D dans le centre administratif. Il serait impossible de parler de tour sans mentionner la tour F d’Abidjan, qui sera la plus haute d’Afrique. Le projet est en cours et coûte 250 milliards FCFA.

Lire aussi:

CÔTE D’IVOIRE/PRÉSIDENTIELLE : LA COMMISSION ELECTORALE INDÉPENDANTE PROMET DES ÉLECTIONS LIBRES, TRANSPARENTES ET APAISÉES

Pas de commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.