La Guinée a reçue 11 360 doses de vaccin Merck contre Ebola


La Guinée reçu 11 360 doses de vaccin Merck contre Ebola

En Guinée, les premières doses de vaccin contre l’épidémie d’Ebola, initialement annoncée pour ce week-end sont enfin arrivées. Elles ont été reçues dans la soirée du lundi 22 février 2021 par les autorités guinéennes. Il s’agit en tout de 11 360 doses de vaccin Merck de l’OMS.

Après avoir disparu durant cinq ans, l’épidémie d’Ebola a de nouveau refait surface en Guinée. En effet, plusieurs cas suspects ont été enregistrés ces derniers jours ainsi que des décès. Alors les autorités guinéennes ont pris toutes les mesures possibles pour préserver au mieux les populations. Des points de contrôle sanitaire ont été installés à N’Zérékoré et à Gouécké. Aussi des messages de prévention en langues locales sont diffusés à la radio pour une meilleure sensibilisation.

11 360 doses de vaccin Merck reçues

Pour se retrouver en possession des premières doses de vaccin contre l’épidémie d’Ebola, le gouvernement guinéen a fait preuve de patience. Car le vol qui devait assurer la livraison a été retardé en raison de mauvaises conditions météo.

Arrivé du vaccin Merck
Arrivé du vaccin Merck

« Elles devaient arriver hier mais malheureusement pour des raisons climatiques, l’avion n’a pas pu se poser donc il a fallu l’intervention de beaucoup de personnalités pour que cet avion soit là ce soir pour déposer ces vaccins qui étaient tant attendus », a expliqué, le Dr Sakoba Keïta, directeur général de l’Agence nationale de sécurité sanitaire.

Démarrage de la campagne de vaccination

Pour Georges Ki-Zerbo, représentant de l’OMS en Guinée, place serait désormais faite à la campagne de vaccination. « Les vaccins vont être déployés sur le terrain sur le théâtre de la riposte des opérations à Nzérékoré demain et dans tous les sites où on aura besoin d’eux pour protéger les contacts des malades », avait-il indiqué.

Grace à ses premières doses de vaccin Merck reçues, la propagation de cette épidémie sera maitrisée non seulement en Guinée, mais aussi du côté des pays voisins. La campagne de vaccination concernera en première ligne, les familles des cas suspects ou confirmés ainsi que le personnel soignant.

Lire aussi : GUINÉE: L’OPPOSANT MAMADI CONDÉ CONDAMNÉ À 5 ANS DE PRISON FERME

Pas de commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.