France à Lomé : L’ambassadrice Jocelyne Caballero, accusée de harcèlement


France à Lomé : L’ambassadrice Jocelyne Caballero, accusée de harcèlement

Depuis quelques semaines, l’ambassadrice de France à Lomé, Jocelyne Caballero, n’est plus en fonction. Elle a été suspendue puis rappelée en France par le Quai d’Orsay depuis le 28 juillet 2022. Il lui est reproché de même qu’au premier conseiller de l’ambassade, Aymeric Lorthiois, des actes s’apparentant à des faits de harcèlement moral.

L’ambassadrice de France à Lomé et l’autre diplomate auraient apparemment eu des gestes déplacés à l’encontre de plusieurs collaborateurs de l’ambassade. Rappelons que Jocelyne Caballero est en poste au Togo depuis octobre 2020.

Des actes d’harcèlement moral

Selon des sources internes, la suspension inédite de l‘ambassadrice de France à Lomé n’est pas le fruit du hasard. Elle résulte surtout d’une enquête savamment menée au sein dudit ambassade. Celle-ci a été conduite par Kareen Rispal, qui a récemment pris la tête de l’Inspection générale des affaires étrangères (IAGE).

D’après les conclusions de son enquête interne, des irrégularités multiples ont été constatées au sein de plusieurs services. Et la question du harcèlement moral a été pointée du doigt par les collaborateurs interrogés. Cela a donc remis en cause la compétence managériale de l’ambassadrice de France à Lomé.

Soulignons que depuis mars, les enquêtes dirigées par Kareen Rispal, ont permis de mettre en lumière de nombreuses situations de dérives managériales en administration centrale. Il en est de même pour les ambassades, en l’occurrence, celle de la France à Lomé. Elle a aussi été à l’origine de l’éviction de plusieurs ambassadeurs.

Lire Aussi : EDF PULSE AFRICA TOUR: LES START-UPS SUNGAZ ET ATINGAN SOLUTIONS MYSTIFIENT D’INNOVATIONS

Un parcours qui s’achève brusquement

Pour Jocelyne Caballero, il s’agit d’une entreprise de diffamation émanant de certains milieux à son encontre. Malheureusement, son séjour au Togo s’est achevé apparemment sur cette note peu commode. La direction de l’ambassade de France à Lomé est actuellement confiée aux chefs de service qui assurent l’intérim. Ceci en attendant la nomination et la prise de fonction d’un nouvel ambassadeur.

Notons que durant ses presque deux années au Togo, Jocelyne Caballero, s’est évertuée à accompagner, au nom de la France, les priorités sociales du gouvernement togolais. Il s’agit notamment de la création d’emploi, la formation en adéquation avec les perspectives professionnelles et autres.

Bien avant sa mission diplomatique au Togo, l’ancienne ambassadrice de France à Lomé a d’abord conseillère à l’action culturelle au Burundi dans les années 1980. Elle s’est par la suite spécialisée dans les affaires européennes, en assumant notamment les fonctions d’ambassadrice de France auprès du Conseil de l’Europe de 2013 à 2016.

 

El Professor

Pas de commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.