Favoritisme au sein de la CotonTchad


La CotonTchad

La CotonTchad, est sujette ces deniers jours à une grève du personnel. Ce dernier exige l’annulation de l’évaluation annuelle faite à l’égard des employées. Ceci du fait que cet examen périodique a été teinté de favoritisme.

Pour l’heure, des discussions sont en cours entre la direction de la CotonTchad et les salariés. En attendant qu’une issue favorable pour tous soit trouvée, les activités de la CotonTchad tournent au ralenti. Des problèmes de gestion financières sont aussi évoqués.

Des performances de la CotonTchad entachées

Depuis sa reprise il y a trois ans par la multinationale singapourienne Olam, la CotonTchad affiche de bons rendements. Pour preuve, la production est passée de 76 000 à 125 000 tonnes de coton par an. Une nette amélioration du niveau de production.

Mais la grogne des cotonniers du sud du Tchad pourrait avoir un sérieux impact sur le rythme de production. Surtout que les productions ont été interrompues pendant trois jours. Alors la reprise devrait se faire au plus vite afin de garder la constante au risque de subir de lourdes pertes économiques.

Un traitement inégal

D’après les grévistes, la partialité se serait invitée dans l’évaluation annuelle qui leur a été faite. « Seuls 200 sur les 800 travailleurs ont obtenu un échelon supplémentaire », a déploré Joachim Nekarem, délégué du personnel de l’usine de Moundou. Alors, ils contestent catégoriquement cette évaluation annuelle.

Les salariés de la CotonTchad estiment que les critères fixés auraient été bafoués et leur ont privé en grande majorité d’une augmentation de salaire. Il s’agit notamment du respect des horaires, de la motivation et la rentabilité de production. Mais la direction de la CotonTchad a préféré mieux noté le personnel expatrié. Alors une nouvelle évaluation annuelle du personnel de l’entreprise est de mise.

Autre sujet intéressant: MOUVEMENT DE GRÈVE AU TCHAD : LES FONCTIONNAIRES FONT UNE TRÊVE POUR UN MOIS

Sandrine A

Pas de commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.