Elections au Bénin, l’opposition n’a pas encore dit son dernier mot


Elections au Bénin, l’opposition n’a pas encore dit son dernier mot (2)

Elections au Bénin, l’opposition n’a pas encore dit son dernier mot. En effet, le rejet des recours des candidats recalés pour la présidentielle au Bénin prochaine par la Cour Constitutionnelle suscite indignation pour la classe politique de l’opposition. Elle estime être une fois de plus écartée du scrutin. Ceci en raison d’un défaut de parrainages mais elle n’a pas encore dit son dernier mot.

Les élections au Bénin font déjà grand bruit

Pour les requérants déboutés dans leurs demandes, cette décision rendue par la Cour Constitutionnelle est à condamner. « Nous avons porté un recours auprès de la Cour constitutionnelle qui a manqué une fois encore l’occasion d’entrer dans l’histoire politique de notre pays », a déclaré Patrick Djivo du côté du parti « Les Démocrates ».

Elections au Bénin, l’opposition n’a pas encore dit son dernier mot

Selon Nathanaël Koty, l’opposition a été simplement roulée dans la farine pour ces élections au Bénin. L’inclusion tant annoncée par le président béninois Patrice Talon n’a été que du bluff. « Nous ne sommes pas satisfaits et nous comptons poursuivre les actions légales pour nous faire entendre. Il vaut mieux perdre du temps pour avoir le consensus et bien faire les choses que d’être pressé », avait-il soutenu.

Qu’importe, le dénouement actuel, l’opposition entend aller jusqu’au bout de son combat durant ces élections au Bénin. « Nous ne baisserons jamais les bras tant qu’il s’agira de défendre les principes de démocratie et d’équité dans ce pays », a martelé Patrick Djivo.

Lire aussi : BÉNIN/PRÉSIDENTIELLE: LES RECOURS DES CANDIDATS RECALÉS REJETÉS PAR LA COUR CONSTITUTIONNELLE

Pas de commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.