Tchad : Dingamnayal Nély Versinis interpellé


Tchad, Dingamnayal Nély Versinis interpellé

Dingamnayal Nély Versinis a été interpellé et placé en garde à vue à la Coordination de la police judiciaire par les autorités tchadiennes.

A l’approche des élections au Tchad, plusieurs voix semblent être muselées par le gouvernement. C’est le cas pour Dingamnayal Nély Versinis, président du Collectif tchadien contre la vie chère.

Dingamnayal Nély Versinis interpellé pour diffamation

En effet, les autorités tchadienne lui reprochent d’avoir diffamé sur sa page Facebook, le ministre de la Défense, Mahamat Abali Salah. Dans son message, il aurait accusé le ministre de détournement de recette des amendes délivrées aux contrevenants aux mesures de lutte contre la Covid-19.

Pour Mahmat Nour Ibedou, le Secrétaire général de la Convention tchadienne de défense des droits de l’homme, il s’agit là d’une arrestation arbitraire. C’est-à-dire un prétexte comme à l’accoutumée pour l’empêcher de trop dire. « Même si on le poursuit pour diffamation, on ne devait pas le priver de liberté. C’est une violation d’un droit fondamental », a déclaré le Secrétaire général.

Lire aussi : TCHAD : NOUVELLE GRÈVE DANS LE SECTEUR PUBLIC

Pas de commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.