Niger : détournement de plusieurs milliards de francs CFA à la Bagri


Niger : détournement de plusieurs milliards de francs CFA à la Bagri

Grosse surprise, la Banque agricole du Niger (Bagri) est au cœur d’un gros scandale financier. Les magouilles de détournement ont été découvertes par les inspecteurs de la cellule nationale de traitement des informations financières (Centif). C’était lors d’un contrôle de routine normal.

Bien avant ce scandale à la Bagri, le Niger a déjà connu ces dernières années plusieurs soustractions frauduleuses de fonds d’envergure. Il s’agit entre autres du détournement de fonds survenu au ministère de la défense avec du matériel militaire acquis mais non livrés et plusieurs surfacturations estimées à 32,6 milliards de francs CFA (50 millions d’euros). En 2021, des fonctionnaires ont également dissimulé environ huit milliards de francs CFA (12 millions d’euros) du Trésor public.

Lire Aussi : DÉTOURNEMENTS DE FONDS AU NIGER : LE MINISTRE DE LA COMMUNICATION MAHAMADOU ZADA INCARCÉRÉ

D’importants mouvements suspects de fonds à la Bagri

Pour découvrir ce pot aux roses, la Centif, l’institution spécialisée dans le démantèlement des trafics en matière financière à mener plusieurs investigations. Celles-ci ont permis de se rendre compte que plusieurs milliards de francs CFA étaient cachés sur le compte de plusieurs agents de la Bagri.

La preuve sur le compte du planton de la Bagri, plusieurs centaines de milliers de francs CFA ont été retrouvés. Plusieurs milliards de francs CFA étaient également logés sur le compte d’autres subalternes. Environ plus de quatre milliards de francs CFA a été soustrait des caisses de la banque.

Sont pour le moment impliqués dans ce scandale de détournements de fonds à la Bagri, quatre cadres supérieurs de la banque. Le directeur général et le directeur de la comptabilité sont les grands accusés. Les enquêtes se poursuivent pour trouver d’autres fautifs. Les six personnes interpellées sont placées sous mandat de dépôt par un juge du pôle économique et judiciaire tribunal de grande instance de Niamey.

 

Sandrine A

Pas de commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.