Conflit en Tigre : sur la crise en Ethiopie, le CICR lance une alerte


Conflit en Tigre, sur la crise en Ethiopie, le CICR lance une alerte

Le Comité international de la Croix-Rouge (CICR) lance une alerte portant sur la crise en Éthiopie. En effet, le conflit opposant les forces fédérales à celles tigréennes continue de faire de terribles ravages. Le CICR a pu le constater par lui-même sur le terrain. L’ONG évoque d’ores et déjà une crise humanitaire sans précédent.

La  situation de crise en Éthiopie est manifeste. Le conflit en cours au Tigré dure depuis des semaines déjà. Selon le Premier ministre Abiy Ahmed, les forces fédérales sont en bonne progression. Après la conquête d’Alamata, cap est fixé désormais sur Mekele, la capitale tigréenne, où sera porté l’assaut final. Les différentes tentatives de la communauté internationale jusque-là se sont avérées infructueuses. Aussi, les informations provenant de la région sont rares en raison de la coupure des communications.

Des hôpitaux débordés

Selon les constatations du CICR après sa visite des hôpitaux de Gondar et de Mekele, la situation reste très inquiétante en Tigré. Les hôpitaux sont confrontés à une véritable pénurie matérielle.

Qu’il s’agisse de lits, de couvertures ou de médicaments, ils manquent de tout. A Mekele, l’hôpital local doit s’approvisionner en traitements basiques. Car il est le seul en mesure de fournir des soins adéquats.

Celui de Gondar quant à lui est extrêmement débordé. En plus des blessés qui affluent chaque jour, il doit également gérer des cas de Covid-19. Cette crise en Éthiopie fait craindre le pire.

Situation de crise en Éthiopie, une inquiétude grandissante

Pour Patrick Youssef, directeur régional pour l’Afrique du CICR, la situation dans le Tigré est des plus préoccupantes. Alors le CICR se dit inquiet pour les populations et surtout pour les réfugiés érythréens vivant dans les camps du Tigré.

« La situation des personnes qui habitent encore dans la région du Tigré est extrêmement compliquée. Et cela s’avère encore plus compliqué dans les hôpitaux », a déclaré Patrick Youssef.

Dans son rôle de protection et d’assistance, des centaines de blessés sont transportés par les ambulances de la Croix-Rouge. Ils ont été conduits hors de la zone des combats pour recevoir des soins appropriés.

Lire aussi : CONFLIT ENTRE L’ETHIOPIE ET LE TIGRÉ : ABIY AHMED LANCE UN ASSAUT FINAL SUR MEKELE

Pas de commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.