Côte d’ivoire : le gouvernement reprend le dialogue avec les différents partis politiques


Côte d’ivoire : le gouvernement reprend le dialogue avec les différents partis politiques

En Côte d’Ivoire, la reprise des discussions avec les partis politiques a été relancée ce lundi 21 décembre 2020. Elle est conduite par le Premier ministre, Hamed Bakayoko. La démarche avait été annoncée par le président Alassane Ouattara lors de son investiture le lundi 14 décembre dernier.

Cette nouvelle initiative du président réélu Alassane Ouattara vise à déblayer le terrain politique en vue des législatives prochaines. Elle donne également le ton de sa nouvelle politique axée sur le dialogue et la matérialisation de ses promesses. Aussi, la création d’un nouveau ministère en charge de la réconciliation nationale dirigé par Kouadio Konan Bertin (KKB), marque sa disposition à ramener une paix effective en Côte d’Ivoire.

Privilégier l’intérêt supérieur de la nation

La reprise du dialogue a réuni tous les acteurs principaux de la vie politique et ceux de la société civile ivoirienne. Tous ont fait l’effort de répondre favorablement à l’appel du Premier ministre ivoirien Hamed Bakayoko. Ils étaient en tout 30 structures invitées. Soit 14 partis politiques et groupements politiques et 16 organisations de la société civile.

Au cours des échanges, le chef du gouvernement a invité les participants à prendre en compte l’intérêt supérieur de la nation lors des débats. Car ce sont les populations qui souffrent le plus à chaque fois qu’il y a des crises. « Nous pouvons offrir autre chose à notre pays. Plus de paix et de stabilité », a indiqué le Premier ministre.

« Nous nous connaissons tous. Nous avons en commun notre pays. Parlons-nous franchement sans défiance, sans arrière calcul pour la paix pour faire avancer notre pays », avait-il rajouté.

Une rencontre avec les partis politiques saluée par plus d’un

Pour l’opposition présente à cette reprise de dialogue politique, l’initiative a été saluée à l’unanimité. Il s’agit entre autres des partis politiques comme l’EDS, FPI/AFD, PDCI d’Henri Konan Bédié, POECI et bien d’autres partis politiques. « Le gouvernement nous a donné l’assurance qu’on peut régler tous les problèmes et je crois que nous allons travailler à cela », a affirmé Armand Ouégnin.

« L’ouverture du dialogue politique a suscité en nous beaucoup d’espoir. Puisque le discours tenu a été un discours d’apaisement, un discours qui appelle à la confiance, un discours qui appelle également à œuvrer ensemble pour que la paix revienne dans notre pays », a laissé savoir le Professeur Niamkey Koffi du PDCI.

Pour Adama Bictogo, directeur exécutif du RHDP, la Côte d’Ivoire dispose d’hommes compétents capables de résoudre les problèmes internes ivoiriens. Alors plus besoin d’avoir la communauté internationale. « Aujourd’hui, cette réunion est la preuve de ce que les ivoiriens sont capables de régler leurs problèmes par eux-mêmes », avait-il précisé.

Lire aussi : CÔTE D’IVOIRE : ALASSANE OUATTARA ENVOIE KOUADIO KONAN BERTIN EN MISSION DE RÉCONCILIATION NATIONALE

Pas de commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.