Conseil Militaire de Transition au Tchad : le silence bruyant de la communauté internationale


Conseil Militaire de Transition au Tchad : le silence bruyant de la communauté internationale

Désormais c’est le Conseil Militaire de Transition au Tchad qui tient les rênes du pays suite au décès du président Idriss Déby Itno. Toutefois, cette prise de pouvoir du CMT en dehors des normes constitutionnelles ne semble pas pour autant, irriter la communauté internationale.

Cette dernière pour le moment reste plus ou moins silencieuse par rapport à ce que certains qualifient de « Coup d’Etat). Pour rappel, le président tchadien Idriss Déby Itno est décédé hier mardi 20 avril 2021 des suites de blessures subies au combat dans le nord du pays. Il tentait de défendre l’intégrité territoriale sur le champ de bataille contre les rebelles.

Polémique autour du Conseil Militaire de Transition au Tchad

Pour plusieurs observateurs, la prise immédiate du pouvoir au Tchad par le Conseil Militaire de Transition est inadmissible. Sans l’ombre d’un doute, il serait question bel et bien d’un coup d’Etat car les règles de loi qui devaient s’appliquer ne l’ont point été.

« Le conseil militaire de transition n’est pas prévu par les textes donc c’est un régime anti-constitutionnel », a fait savoir le Dr Evariste Ngarlem Toldé, doyen de la faculté des sciences juridiques et économiques a Université de Ndjamena.

« Notre loi fondamentale prévoit qu’en cas de vacance du pouvoir, c’est le président de l’assemblée nationale qui doit assurer l’intérim jusqu’aux nouvelles élections. Donc ce conseil militaire de transition n’a pas sa place », avait-t-il tenu à rajouter.

Un soutien de la France à la transition

La France par rapport à cette situation qui prévaut actuellement au Tchad n’est pas restée muette. « La France perd un ami courageux », a déclaré l’Elysée à travers un communiqué. Après avoir présenté ses condoléances attristées au peuple tchadien et la famille du défunt président, elle a manifesté son soutien au Conseil Militaire de Transition au Tchad.

« Elle prend acte de l’annonce par les autorités tchadiennes de la mise en place d’un conseil militaire de transition, organe chargé d conduire une transition politique d’une durée limitée ». Par conséquent, elle convie tous les acteurs politiques ainsi que la société civile tchadienne à un esprit de dialogue de telle sorte que la transition puisse se dérouler dans des conditions pacifiques.

Pas de commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.