Guinée: quel sort réservé au président Condé ?


Conde Alpha

Quelques jours après le délogement du président Condé Alpha du pouvoir en Guinée, difficile de prévoir ce qu’il adviendra pour lui. Va-t-il bénéficier de l’exil ? Serait-il remis à la justice ? Pour l’instant, le président Condé Alpha est encore entre les mains des putschistes qui le détiennent dans un lieu tenu secret du public.

La Cedeao quant à elle, a envoyé une délégation ce vendredi 10 septembre 2021 en Guinée pour discuter de son sort avec les putschistes du CNRD. Elle a également prit sur elle de prendre le pouls de la situation qui prévaut dans le pays actuellement. Dans la même dynamique, l’organisation ouest-africaine s’est déjà penchée exclusivement sur le cas de la Guinée lors d’un sommet extraordinaire mercredi dernier.

Le président Condé Alpha secouru par la Cedeao

Pour l’heure, les nouvelles autorités guinéennes n’ont pas encore affiché leurs intentions claires en ce qui concerne le président Condé Alpha. Il se pourrait que l’idée de permettre au président Condé de quitter le pays ne soit pas une option envisageable à leurs yeux. A en croire leurs façons d’agir, le président Condé devrait répondre de ses actes en se confrontant à la justice.

Mais Condé Alpha peut compter sur l’intervention de ses amis de la Cedeao qui sont venus plaider sa cause. « Nous souhaitons qu’il quitte le pays ces tous prochains jours », a indiqué un membre de la délégation. Une chose est sure, le président Condé Alpha devrait trouver refuge dans un pays situé en dehors de la sous-région ouest africaine.

Pour ce qui est de son intégrité physique, les putschistes du CNRD seront collectivement et individuellement responsables en cas de pépin.

A lire aussi: [TRIBUNE] COUPS D’ETAT EN AFRIQUE : QUAND L’OPINION SE RÉJOUIT, C’EST QUE L’ÉTAT A ÉCHOUÉ ET COMPLÈTEMENT

Une Cedeao en manque de fermeté

En attendant qu’une issue bénéfique soit trouvée à cette instabilité politique, la Cedeao est vraiment critiquée sur le continent. Elle perd de plus en plus, le peu de crédibilité qui lui reste. Sa mission de médiation s’apparente à un remake de l’épisode malien. Alors pour les concernés, difficile d’y fonder grande espérance.

On lui reproche avec insistance son laxisme face aux dérives des présidents qui tentent le tout pour le tout pour se maintenir au pouvoir. Son silence grisant face aux souffrances des populations est d’autant plus contesté. Et que même sil elle finissait par réagir, il est souvent trop tard. Ses récentes sanctions et condamnations à l’égard des putschistes du CNRD en disent long sur sa faiblesse.

A lire aussi: SOMMET EXTRAORDINAIRE DE LA CEDEAO: LA GUINÉE SUSPENDUE

El Professor

Pas de commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *