Présidentielle en Côte d’ivoire : sans surprise, Alassane Ouattara est réélu à 94,27% des voix


Présidentielle en Côte d’ivoire : sans surprise, Alassane Ouattara est réélu à 94,27% des voix

Les élections présidentielles en Côte d’ivoire ont eu lieu le 31 octobre sous haute tension. Parmi les quatre candidats retenus par le conseil constitutionnel, deux seulement ont pu battre campagne. Alassane Ouattara est réélu sans grande surprise quand les ténors de l’opposition à savoir l’opposant Pascal Affi N’Guessan et Henri Konan Bédié ont choisi la voie du boycott. Contre vents et marées, la Cour électorale indépendante est allée au bout de sa mission. Elle vient de proclamer les résultats provisoires.

Au moment où les opposants Pascal Affi N’Guessan et Henri Konan Bédié appelle à une transition civile, Alassane Ouattara est réélu. Une victoire prévisible même si les contestations s’accentuent.

Alassane Ouattara est réélu sans surprise

Depuis que les choses ont mal tourné au RHDP avec le décès du Premier ministre et dauphin d’ADO, Adama Gon Coulibaly, la candidature de Ouattara pour un troisième mandat a été contestée. Pour ses adversaires politiques, elle est inconstitutionnelle.

Toutes les tentatives pour barrer la route à ce troisième mandat n’ont pas porté de fruits. Aussi, c’est le conseil constitutionnel considéré comme étant à la solde d’ADO qui validera la candidature. Du coup, Henri Konan Bédié a lancé un appel à la désobéissance civile. Entretemps, la CEI et ADO ont rassuré les ivoiriens sur la tenue des élections.

C’est dans cette atmosphère délétère avec des actes de violence que la campagne s’est déroulée. ADO s’est retrouvé avec un seul candidat Kouadio Konan Bertin (KKB). KKB face à ADO, il n’y a pas match. Sans surprise, ADO sort vainqueur d’après les résultats donnés par la CEI. Alassane Ouattara est réélu donc pour un troisième mandat avec 94,27% des voix.

En attendant la confirmation de ces résultats par le conseil constitutionnel, la coalition des opposants prône une transition civile.

La coalition de l’opposition prône une transition civile

Pour la coalition de l’opposition ayant boycotté les élections, l’opération électorale du 31 octobre est un forcing manqué. D’ailleurs, bien avant la proclamation des résultats par la CEI, cette coalition a appelé à une transition civile.

Selon la coalition, Bédié présidera le Conseil national de transition. Un gouvernement de transition sera formé dans les prochaines heures. Pour ce regroupement, il s’agit d’éviter la guerre civile. Des détonations ont été brièvement entendues en fin de soirée de ce lundi près des résidences de différents leaders de l’opposition.

De son côté, le RHDP ne l’entend de cette oreille. Adama Bictogo appelle le pouvoir à agir avec fermeté.
Il faut rappeler que Pascal Affi N’Guessan et Henri Konan Bédié ont eu respectivement 0,99% et 1,66%. Kouadio Konan Bertin obtient 1,99%, selon ces chiffres officiels. Le taux de participation s’élève à 53,90%

Lire aussi : Côte d’ivoire : « transition civile », le nouveau mot d’ordre de l’opposition ivoirienne 

Pas de commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.