Cherté de la vie au Togo : Faure Gnassingbé augmente les salaires et pensions


Cherté de la vie au Togo : Faure Gnassingbé augmente les salaires et pensions

Dans un contexte de cherté de la vie au Togo, voire dans le monde, le chef de l’État togolais Faure Gnassingbé ne faiblit pas dans son engagement. Il s’est montré une fois de plus, très soucieux du bien-être de ses populations. Il a pris en effet, une série de décisions qui dans les jours à venir devraient soulager davantage les togolais.

La bonne nouvelle a été rendue publique ce vendredi 16 sept 2022 par le biais d’un communiqué. Il faut le souligner, ces décisions prises par le président de la République, Faure Gnassingbé, interviennent quelques jours après plusieurs activités gouvernementales délocalisées à Kpalimé, chef-lieu de la préfecture de Kloto. Avec une économie déjà assez fragilisée par la pandémie de la Covid 19, la cherté de la vie engendrée par la guerre en Ukraine constitue un énorme supplice pour de nombreux pays africains. Et le Togo n’est pas épargnée.

De grandes décisions contre la cherté de la vie au Togo

Pour le président togolais Faure Gnassingbé, en ces temps de cherté de la vie au Togo, il est impératif de veiller au bien-être de toutes les couches sociales. Sont donc en première ligne de mire les fonctionnaires civils et militaires et les retraités du secteur public dont le pouvoir d’achat est sérieusement affecté.

Ils bénéficient désormais d’une augmentation de 10% de la valeur indiciaire des salaires et des pensions de retraite, soit un montant annuel de 22,5 milliards FCFA. Par ailleurs, une revalorisation additionnelle de 5% de la pension de retraite est octroyée pour tous les retraités du secteur public (civils et militaires) et du secteur prive.

Pour un coût budgétaire annuel de 8,8 milliards de FCFA, une indemnité mensuelle de transport de 10.000 FCFA est accordée à titre exceptionnel pour chaque fonctionnaire de l’État. Elle devrait leur permettre de faire face á la hausse des frais de déplacement par ces temps de cherté de la vie au Togo.

Lire Aussi : VIE CHÈRE DANS L’UEMOA, DU SÉNÉGAL AU BÉNIN, COMMENT LES ETATS TENTENT DE LUTTER CONTRE LE PHÉNOMÈNE

Renforcer l’inclusion et I’harmonie sociale

Pour garantir tout de même une éducation de qualité malgré la cherté de la vie au Togo, les parents d’élėves bénéficient eux aussi d’une gratification spéciale. Celle ici est estimée à 3 miliards de FCFA et devrait servir à l’achat des fournitures scolaires. 2,5 milliards de FCFA subvention est également dédié à l’acquisition des manuels d’écriture et de lecture pour les élèves de l’enseignement primaire.

« Dotation additionnelle de la subvention au gaz domestique de 7,7 Milliards de FCFA pour la porter à 9,3 milliards de FCFA afin de continuer à soutenir les ménages ; Poursuite de l’application des mesures fiscales prises en faveur du secteur privé dans le cadre de l’état d’urgence sanitaire », peut-on aussi lire sur le communiqué.
Selon Faure Gnassingbé, ces importantes décisions visent surtout à protéger les couches les plus vulnérables, et à ne laisser aucun togolais de côté. Ceci conformément à l’axe 1 de la feuille de route qui vise à renforcer l’inclusion et I’harmonie sociale et consolider la paix.

« J’exhorte nos concitoyennes et concitoyens à plus d’ardeur au travail, à la solidarité et au renforcement de la cohésion sociale par ces temps de crise afin de relever ensemble le défi du développement inclusif de notre pays », a-t-il indiqué. Il est à noter que ces mesures évoquées si dessus sont d’application immédiate.

 

Sandrine A

Pas de commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.