Côte d’Ivoire: hommage aux casques bleus ivoiriens tués au Mali


casques bleus ivoiriens tués

En Côte d’ivoire, un dernier hommage a été rendu hier lundi 25 janvier 2021 aux casques bleus ivoiriens tués . C’était au cours d’une cérémonie qui a eu lieu au camp Galliéni dans la capitale Abidjan.

Cette cérémonie a été marquée par la présence du chef de l’Etat Alassane Ouattara et bien d’autres illustres personnalités. Les casques bleus ivoiriens tués au Mali sont au nombre de quatre. Ils ont perdu la vie sur le sol malien lors d’une opération pour la Minusma le 13 janvier dernier. Leur convoi a été soufflé par l’explosion d’une mine artisanale sur l’axe Tombouctou-Douentza. Ils participaient à la lutte contre le terrorisme, un fléau virulent dans la sous-région ouest africaine ces dernières années.

casques bleus ivoiriens tués, une perte importante

Pour les familles éplorées, la perte de ces êtres qui sont si chers à leurs yeux a créé un vide difficile à combler. Plus jamais elles ne pourront revoir la silhouette de leurs biens aimés. Alors leurs cœurs sont remplis de tristesse et d’amertume face à cette disparition soudaine. Par conséquent, les pleurs se font incessants.

« Quand le mois était fini, il payait mon loyer et il me donnait de l’argent pour manger. Maintenant il n’est plus là », se lamente Diomandé Magnavy, maman du Caporal-Chef Bamba Moustapha. Ce dernier laisse derrière lui une fiancée qui attendait impatiemment son retour pour célébrer leur union. Hélas, la vie en a décidé autrement.

Des distinctions à titre posthume aux casques bleus ivoiriens tués

Pour honorer ses vaillants combattants, le gouvernement a décerné des distinctions spéciales à ses casques bleus morts dans l’accomplissement de leur mission pour la paix. L’acte symbolique a été posé par le Premier ministre et ministre de la Défense Hamed Bakayoko à l’endroit des quatre disparus.

A cet effet, le caporal Moustapha Bamba, les sergents chefs Adama Bakayoko, Yacouba Doumbia et Jean-Bernard Amian Guiégu ont tous été promu au grade supérieur. « Je réitère mes sincères condoléances à leurs familles et à leurs proches », a déclaré le président Alassane Ouattara. Il reste résolument engagé à poursuivre la bataille pour la paix au Mali.

Lire aussi : CÔTE D’IVOIRE / LÉGISLATIVES: LE RHDP PARÉ POUR LA VICTOIRE CONTRE UNE OPPOSITION DIVISÉE

Pas de commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.