Nigeria/Terrorisme : les attaques sanglantes des groupes djihadistes se multiplient


Nigeria/Terrorisme : les attaques sanglantes des groupes djihadistes se multiplient

Au nord du Nigéria, la situation sécuritaire ne cesse de se dégrader. La région a été une nouvelle fois le théâtre d’attaques terroristes diverses et sanglantes. Les groupes djihadistes semblent avoir gagné en puissance. Ils sont plus organisés et plus virulents dans leur nuisance.

Pour rappel, le groupes djihadistes Boko Haram s’est fait remarquer la semaine dernière avec une attaque d’envergure. Le groupe armé a procédé à l’enlèvement de plus de333 lycéens dans l’État de Katsina. L’acte a été revendiqué ce mardi 15 décembre par Abubakar Shekau, le leader du groupes djihadistes Boko Haram. Contrairement aux lycéennes de Chibok, une grande partie de ces adolescents enlevés ont tout de même été libérés.

Une succession d’attaques des groupes djihadistes

Pour semer une nouvelle fois la terreur comme à leur habitude, l’Iswap, la faction de Boko Haram a opéré sur l’axe Damaturu – Maiduguri. Cette dernière est réputée comme l’une des routes les plus dangereuses du pays. Et c’est sur ce tronçon que le groupe djihadiste a en effet capturé 35 personnes.

L’ISWAP ayant fait allégeance à l’État islamique, a également ouvert le feu sur un convoi militaire à proximité de la ville de Mafa. Bilan de cette attaque, cinq militaires tués. Dans l’État de Borno, trois morts et deux blessés graves ont été enregistrés suite à un attentat suicide.

Un nouvel enlèvement

Dans le nord-ouest du Nigéria, les actions des groupes criminels présents dans la région s’intensifient. Ces bandits lourdement armés s’affirment davantage suite à leur rapprochement avec les djihadistes de Boko Haram. Une alliance dont les premiers impacts font froid dans le dos.

Pour preuve, ce week-end, un nouvel enlèvement a été perpétré par cette bande armée. En effet, 80 enfants qui revenaient d’une cérémonie islamique ont été capturés par ces hommes armés. Heureusement, ils ont été secourus par la police et aussi grâce à l’appui d’une milice d’auto-défense locale.

Lire aussi : NIGERIA/TERRORISME : 344 LYCÉENS KIDNAPPÉS AU PENSIONNAT DE KANKARA ENFIN RELÂCHÉS

Pas de commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.