Influence américaine en Afrique : Antony Blinken évoque la nouvelle stratégie


Influence américaine en Afrique : Antony Blinken évoque la nouvelle stratégie

Dans un contexte marqué ces derniers temps par une perte d’influence de certaines puissances en Afrique, les Etats-Unis redoublent d’efforts. En effet, depuis l’accession de Joe Biden à la maison blanche, la politique extérieure américaine en Afrique semble prendre un nouveau tournant. C’est ce que tente d’expliquer le secrétaire d’État américain Antony Blinken.

En tournée en Afrique depuis quelques jours, Antony Blinken s’évertue à convaincre ses différents interlocuteurs de cette nouvelle donne. Au préalable en visite en Afrique du Sud, le secrétaire d’État américain est attendu ce mardi 9 août en RDC avant de rejoindre le Rwanda pour la suite de sa tournée africaine. Il faut le préciser, la tournée en Afrique d’Antony Blinken intervient après celle du ministre russe des Affaires étrangères Sergueï Lavrov.

Offrir le choix pour les pays en Afrique, clame d’Antony Blinken

Selon Antony Blinken, il n’y a de crainte à avoir en ce qui concerne une quelconque perte d’influence des Etats-Unis en Afrique. Car le plus importants c’est d’entretenir d’importants partenariats avec le continent.

« Je ne suis pas là parce qu’il y a une compétition avec qui que ce soit d’autre, a-t-il exprimé. Ce n’est pas un voyage, non seulement un voyage, ce n’est pas un engagement américain en Afrique à cause d’un autre pays, mais au contraire parce que l’avenir du monde sera défini de façon très importante en Afrique ».

Pour lui, les vrais enjeux sont de parvenir à travailler en commun sur les défis qui ont un vrai impact sur la vie des citoyens des deux contrées. Ceci qu’il s’agisse du défi du Covid-19, que ce soit le climat, ou les nouvelles technologies.

« Pour nous, ce n’est pas du tout une question d’imposer un choix, mais d’offrir le choix pour les pays en Afrique. Et nous avons un agenda très positif pour cet avenir. J’ai eu l’occasion, ici, en Afrique du Sud, d’élaborer un peu notre stratégie pour l’Afrique et j’en parlerai lors des autres voyages à l’avenir.

Lire aussi :  ECHANGES COMMERCIAUX : LES ETATS UNIS PRÔNENT UN NOUVEAU PARTENARIAT AVEC L’AFRIQUE

Soutenir les efforts déjà en cours

Quant à l’intervention inconstante des Etats-Unis sur des sujets sensibles et cruciaux en Afrique, Antony Blinken a apporté des clarifications utiles. Pour lui, les condamnations, ou demander de sanctions dans certains conflits, et même les silences sont à apprécier au cas par cas. Ceci d’autant plus que les réalités ou les circonstances ne sont pas les mêmes.

« Je pense qu’il faut voir chaque défi dans ses propres détails. On essaie d’utiliser, selon le défi, les outils que nous jugeons les plus appropriés, les plus efficaces. Et de préciser, « ce n’est pas toujours la même chose dans un cas ou dans l’autre, mais effectivement, il faut essayer quand même de rester fidèle à ses principes et de rester fidèle au but que nous avons. C’est d’essayer de trouver la paix où il y a conflit, d’éviter le conflit où il y a la paix », a expliqué Antony Blinken.

Pour ce qui est des tensions actuelles qui opposent la RDC et au Rwanda, les Etats-Unis entendent aider ceux qui veulent mettre fin au conflit et à la violence. En clair, des initiatives et des efforts africains, déployés pour essayer justement de trouver un avenir pacifique au Congo.

 

El Professor

Pas de commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.