Algérie : Ahmed Ouyahia écope de 7 ans de prison


Algeria: Minister Ahmed Ouyahia gets 7 years in prison

Ahmed Ouyahia en prison. En effet, l’ancien Premier ministre algérien écope finalement de sept ans de prison ferme. Il a été condamné par un tribunal Sidi M’Hamed de la capitale algérienne. Cette décision est motivée par son implication dans une affaire de corruption dans le secteur touristique.

L’ancien Premier ministre algérien, Ahmed Ouyahia est le dernier à avoir servi sous l’ère d’Abdelaziz Bouteflika. Depuis juin 2020, il est en prison, suite à une condamnation dans d’autres cas de corruption. Ce qui lui a donc valu 15 ans de prison ferme et la saisie de ses biens. Avec cette nouvelle condamnation son calvaire n’est pas prêt de s’estomper d’aussi tôt.

Ahmed Ouyahia en prison

Depuis la révolution, Ahmed Ouyahia en prison fait l’objet de plusieurs chefs d’accusations. On lui reproche entre autres d’avoir blanchi de l’argent. Il est également accusé d’être impliqué dans des affaires de corruption dans le secteur de l’assemblage de voitures.

Outre cela, on le soupçonne d’avoir accordé des privilèges à des hommes d’affaires. Autant d’incriminations portées contre le proche de l’ancien président Abdelaziz Bouteflika. Alors le procureur de la République, avait requis une peine de 12 ans de prison ferme conte lui, le 26 décembre dernier.

Des sanctions fermes

Dans cette affaire de corruption liée au secteur de l’hôtellerie, l’ancien Premier ministre Ahmed Ouyahia en prison et aura de nouveau sept ans à passer derrière les barreaux. Il a été condamné à payer une amende d’un million de dinars algériens.

Son co-accusé l’investisseur Saifeddine Ben Fassih a lui écopé de quatre ans de prison ferme. Deux anciens ministres, celui du Tourisme et celui des Travaux publics, ont quant à eux écopé d’une peine de trois ans de prison ferme.

La justice algérienne semble donc plus que décider à en finir avec l’impunité. Beaucoup de personnes hauts-placés doivent s’attendre désormais à répondre de leurs actes.

Lire aussi : ALGÉRIE : LE JOURNALISTE ALGÉRIEN KHALED DRARENI CONDAMNÉ À TROIS ANS DE PRISON FERME

Pas de commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.