Affaires Madougou et Aïvo: procès politique ou réelle tentative de coup d’Etat ?


Affaires Madougou et Aïvo: procès politique ou réelle tentative de coup d’Etat ?

Au Bénin, le procès de Madougou et Aïvo continue de faire couler beaucoup d’encre depuis un bon moment déjà. Pour plusieurs observateurs de la politique béninoise, il serait question d’un règlement de compte. Une façon donc de fragiliser ces figures de l’opposition béninoise dans leur positionnement politique.

Rappelons-le, Madougou et Aïvo ont été arrêtés et placés en détention par la CRIET (Cour de répression des infractions économiques et du terrorisme). La justice béninoise les accuse de financement du terrorisme, de blanchiment et d’avoir fomenté un complot contre la sûreté de l’État. hier lundi 6 décembre, Joël Aïvo et trois accusés ont tous plaidé non coupable devant la Criet. La comparution de Reckya Madougou est prévue pour le vendredi 10 décembre 2021.

Affaires Madougou et Aïvo, une amplification de leur figure politique

Selon le politologue, Expédit Ologou, président du CiAAF, le Civic Academy for Africa’s Future, l’affaire Madougou et Aïvo aurait des élans politiques. Et cela est nettement visible dans la manière dont le dossier est traité. Les avocats de Madougou et Aïvo quant à eux, affirment aussi que les dossiers sont vides. Ce qui prouve à suffisance qu’il s’agit d’une simple machination politique à l’encontre de leurs clients.

« Une chose est sûre, c’est qu’on ne peut pas ne pas examiner cette affaire, comme n’étant pas une affaire politique, se questionner sur la nature politique du procès, puisqu’il porte tout du moins sur un objet politique et des acteurs politiques. Il ne s’agit pas d’une affaire de droit commun », a expliqué Expédit Ologou.

Mais cet acharnement contre les deux figures de l’opposition béninoise, ne fait qu’accroitre en réalité et dans un certain sens leur popularité. Ce qui pourrait bien les aider lors des prochaines échéances électorales.

Lire aussi:  BÉNIN: À QUAND LA LIBÉRATION DE L’OPPOSANTE RECKYA MADOUGOU ?

Vers une décrispation politique au Bénin

Quelle serait l’issue des procès Madougou et Aïvo ? La sentence de la CRIET ne va-t-elle pas accroitre à nouveau les tensions ? La crise politique béninoise va-t-elle connaitre un dénouement définitif avec la libération de ces deux personnalités ? Les interrogations et les espérances se multiplient. Tout compte fait, la libération de quelques personnalités détenues en raison de l’élection présidentielle de 2021 donne une lueur d’espoir.

Pour Expédit Ologou, ces libérations sont à prendre avec un certain recul. « Tout comme, il peut s’agir aussi d’une manière de légitimer ou de rendre possible une détention encore un peu plus longue. Pour dire a posteriori : ‘’ si nous avons pu libérer certaines personnes avant, c’est peut-être, parce que les situations font qu’on a pu les libérer. Et si nous avons pu
garder d’autres après, c’est parce que les éléments dont nous disposons permettent aussi de les garder’’ », a-t-il indiqué.

Lire aussi: BÉNIN : L’OPPOSANT JOËL AÏVO ENTRE LA VIE ET LA MORT

 

El Professor

Pas de commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.