Commémoration des 60 ans d’indépendance du Mali: un jubilé de diamant singulier


Commémoration des 60 ans d independance du Mali, un jubilé de diamant singulier

Le 22 septembre 2020 marque les 60 ans d independance du Mali. En effet c’est le 22 septembre 1960 que le Mali accédait à son indépendance. Mais malheureusement, la célébration , qui devrait être des plus mémorables s’est déroulée sans grand enthousiasme. Car le pays vient de connaitre un coup d’Etat militaire, le quatrième dans son histoire.

L’anniversaire des 60 ans d independance du Mali a été célébré dans une retenue légendaire. Les festivités ont été présidées par l’un des nouveaux hommes forts du Mali, le colonel Asimi Goita. Ce dernier a été l’un des auteurs du putsch ayant conduit au départ d’Ibrahim Boubacar Keita du pouvoir en août dernier.

Les 60 ans d independance du Mali célébrés dans la sobrieté

Contrairement à ce à quoi l’on s’attendait, la cérémonie des 60 ans d independance du Mali s’est déroulée en toute modestie. Car le pays reste encore affecté par la gestion de la crise sanitaire du Covid-19 et la crise politique. Ainsi, l’ex-ministre de la défense Bah N’Daw a été désigné comme président pour diriger la transition.

Toutefois, les festivités ont été marquées par la présence d’illustres personnalités du pays. Parmi eux, on peut citer le général Amadou Sanogo. Ce dernier était l’auteur du putsch qui avait renversé Amadou Toumani Touré en 2012.

Le nouveau vice-président de la transition, Asimi Goita a, dans son allocution, invité le peuple malien à collaborer pour vaincre le terrorisme. « Nous demandons à la population malienne de soutenir les forces de défense et de sécurité. C’est l’occasion pour moi de demander à la population de soutenir nos partenaires », avait-il laissé entendre.

 Levée des sanctions de la CEDEAO comme cadeau des 60 ans d independance du Mali

Sous forte pression de la CEDEAO ces dernières semaines, le chef de la junte appelle la CEDEAO à retirer l’embargo qui leur est imposé. « Je pense que dans les jours à venir, la CEDEAO doit enlever ses sanctions pour le bonheur de la population malienne », a affirmé Asimi Goita.

Il estime que la junte a justement rempli son devoir en transférant le pouvoir à un civil. Alors, tout devrait rentrer dans l’ordre. Mais, l’organisation sous régionale ne s’est pas encore prononcée sur la nouvelle nomination. La désignation du Premier ministre est toujours attendue.

La répartition des pouvoirs entre le nouveau président et le vice-président feront, dans les prochains jours, objet de discussions. A cet effet, Goodluck Jonathan, médiateur de la CEDEAO est attendue aujourd’hui.

Lire aussi : https://linvestigateurafricain.com/transition-au-mali-un-pro-russe-a-la-tete-de-letat-pour-concretiser-les-visees-strategiques-de-la-russie-dans-le-sahel/

Pas de commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.