11 morts dans les affrontements au Tchad entre éleveurs et agriculteurs


11 morts dans les affrontements au Tchad entre éleveurs et agriculteurs

Les affrontements au Tchad entre éleveurs et agriculteurs persistent et font 11 morts et treize blessés. c’est le triste bilan du récent heurt qui a eu lieu. L’incident a eu lieu le weekend dernier dans la province du Salamat, une localité située dans le sud-est du Tchad. Alors les forces de l’ordre sont intervenues pour calmer les ardeurs.

Au Tchad, les conflits entre éleveurs et agriculteurs sont récurrents. L’incapacité des autorités tchadiennes à y apporter de véritables solutions définitives est souvent mise en cause par les populations. Une partie au conflit semble être privilégiée par rapport à l’autre. Par conséquent, la situation peine à s’arranger.

Une dizaine de morts lors des affrontements au Tchad

Selon les faits, ce énième conflit entre éleveurs et agriculteurs tire sa source d’une dévastation de champ par un troupeau. Ce qui a provoqué la réaction furieuse des éleveurs et causé des affrontements au Tchad . Alors une bagarre a alors éclaté entre éleveurs et agriculteurs.

Par ailleurs, le conflit s’est étendu aux alentours. Car des renforts ont été appelés des deux côtés. Ce qui a donc intensifié le conflit. Alors les affrontements ont été des plus virulents entre ces deux communautés. Conséquence une dizaine de personnes tuées.

Les autorités administratives quant à elles sont accusées de prendre le parti des éleveurs. Car les agriculteurs sont souvent réprimandés par les autorités contrairement aux éleveurs.

11 morts dans les affrontements au Tchad entre éleveurs et agriculteurs (2)

Un retour à l’ordre, après ces affrontements au Tchad

Pour ramener l’ordre et la paix dans la localité, les forces de l’ordre ont du intervenir. Elles ont été déployées dans les hameaux pour récupérer les armes de guerre qui ont été utilisées dans ces affrontements au Tchad.

L’intervention des forces de l’ordre ont aussi permis de mettre aux arrêts douze personnes impliquées dans les affrontements. Quoi qu’il en soit les tensions entre agriculteurs-éleveurs ne datent pas d’aujourd’hui.

Ces derniers mois, plusieurs morts ont été déplorés dans les différentes provinces du pays. Alors les populations exhortent vivement le chef de l’État tchadien Idriss Déby à s’impliquer davantage dans la résolution de cette crise communautaire.

Lire aussi :  TCHAD : LE CONFLIT ENTRE AGRICULTEURS ET ÉLEVEURS S’INTENSIFIE

Pas de commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *